L’accueil libre sous les feux de la rampe

Lettre de la Fédération no 9, décembre 2017

« Faire l’expérience de la liberté »… Cette proposition quasi-philosophique qui fonde l’accueil libre sonne comme un choc culturel à une époque où les enfants sont aussi « surbookés » que des conseillers fédéraux.

Né dans les années 40 et notamment porté par les Terrains d’aventures et les Jardins Robinson, ce modèle pédagogique est parfois l’objet de craintes et de réticences de la part de parents.

Après avoir publié une brochure en 2012 et l’avoir actualisée en 2015 (cf. encadré), le collectif InteRob qui rassemble une dizaine de Terrains d’aventures et Jardins Robinson genevois et vaudois « récidive » avec un projet de film documentaire sur « l’accueil libre ». Objectif : mieux faire connaître auprès du grand public cette pratique particulière de l’animation socioculturelle. Nicole Hausser, animatrice depuis 14 ans au Jardin d’aventures de Plan-les-Ouates, nous en dit plus.

L’accueil libre a déjà sa brochure. Pourquoi faire un documentaire ?

La brochure s’adresse aux professionnels et aux politiques, comme aux parents. À travers le documentaire, nous voulons faire vivre ce document et les valeurs de l’accueil libre, les mettre en image pour les incarner et leur donner plus de poids auprès du grand public : les images sont à la fois plus parlantes et plus engageantes.

C’est important car beaucoup ne savent pas comment fonctionne l’accueil libre et hésitent à laisser leur enfant venir au Terrain d’aventures ou au Jardin Robinson près de chez eux. Il y a des craintes pour leur sécurité ou que leur enfant ne courre des risques parce que c’est libre… À travers l’accueil libre, nous revendiquons justement la liberté des enfants à prendre des risques. Nous ne voulons pas d’un monde aseptisé et nous proposons aux enfants des lieux dans lesquels ils peuvent se mesurer au monde sous la supervision de professionnels.

C’est cela que nous voulons montrer avec ce documentaire.

En quelques mots, quelle est la démarche de l’accueil libre dans les Terrains d’aventures (TA) et les Jardins Robinson (JR) ?

L’accueil libre promeut l’autonomie, la responsabilisation, l’expérimentation et la créativité.

Les TA et JR ne sont pas les seuls à faire de l’accueil libre. Des maisons de quartier offrent aussi des plages d’ouverture en accueil libre. Mais le principe est le même : l’enfant vient quand il veut pendant les heures d’ouverture. Aujourd’hui, la vie des enfants est sur-organisée. Au TA ou au JR, on laisse l’enfant développer ses envies. Il peut participer aux animations quand nous en organisons. Mais il peut aussi décider de faire un bricolage seul dans son coin ou avec des copains, ou il peut venir avec un projet de bricolage qu’il va réaliser avec l’aide d’un adulte, et il peut même venir pour ne rien faire de particulier : simplement s’asseoir, rêver, faire l’expérience de l’ennui…

Au Jardin d’aventures de Plan-les-Ouates, nous demandons maintenant aux parents de venir inscrire leur enfant : cela nous permet de leur expliquer le système et d’engager la discussion. Nous les poussons à faire confiance à leur enfant et à lui laisser de l’autonomie en le laissant venir seul au TA quand il en a envie.

Comment se déroule le tournage et que racontera le film ?

Le film d’une durée de 10 à 15 minutes est réalisé par Grégory Suatton qui est animateur à la Maison de quartier-Jardin Robinson de Châtelaine-Balexert (MQJR Châbal) et un amateur passionné et expérimenté en matière de réalisation. La première étape du tournage a débuté en juin dernier et se poursuivra jusqu’au printemps 2018. Puis il reprendra au printemps 2019 pour quelques mois encore. La sortie du documentaire est prévue fin 2019.

Même si nous partageons les mêmes valeurs et principes, chaque TA et JR a sa propre identité. L’objectif est de montrer toutes les facettes de l’accueil libre au fil des quatre saisons, à travers des temps forts et des séquences tournées dans tous les TA et JR membres d’InteRob. Le documentaire en montrera ainsi toute la diversité et la richesse !

Le projet de documentaire sur l’accueil libre bénéficie du soutien financier de la FCLR qui compte parmi ses membres neuf Terrains d’aventures et Jardins Robinson. Il est également soutenu par la FASe et la HETS. 

Pour en savoir plus sur l’accueil libre et le collectif InteRob

En attendant la sortie du documentaire prévue fin 2019, la brochure du Collectif InteRob intitulée Accueil libre en Terrains d’Aventures et Jardins Robinson : Une Pratique à (re)-découvrir offre un passionnant tour d’horizon de ce qui fonde la pratique dans ces centres.

Lieux à l’identité particulière, ils sont considérés comme « les tenants d’une éducation non formelle portée par une pédagogie active qui ouvre à des modèles participatifs et collectifs. Modèles qui s’affrontent avec vigueur et intelligence aux modes de vie actuels portés principalement par des visées concurrentielles et individualisées », selon Joëlle Libois, directrice de la Haute école de travail social (HETS) de Genève, qui en signe la préface.